Voyage

Muristan (Muristan) sur la carte des sites touristiques de Jérusalem (Israël)

Pin
Send
Share
Send


Place Muristan à Jérusalem - C’est une place historique de la vieille ville de Jérusalem.

La place Muristan est située dans le quartier chrétien de Jérusalem et constitue sa partie la plus ancienne.

Selon la légende, la place du Muristan à Jérusalem serait apparue sur la carte de la ville au Ve siècle. n e sous le règne du calife Garun al-Rashid.

Photo et description

Le Muristan, d'une superficie de 17 000 mètres carrés dans le quartier chrétien, est situé entre trois églises: le Saint-Sépulcre, l'église orthodoxe grecque de Jean-Baptiste et l'église luthérienne du Sauveur. Un petit espace est dessiné par des rues, des rayons s'étendant de la place centrale à une fontaine. Dans les rues latérales, il y a 70 magasins qui composent le marché Avtimos. Mais le Muristan mérite le détour, pas seulement à cause du marché: c’est un lieu historique.

Muristan est une rue à l’est du district. Un panneau commémoratif indique qu'il y a eu le premier hôpital de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem (une variante de la désignation de l'ordre des Hospitaliers, ou maltais). L’un des ordres religieux et militaires médiévaux les plus célèbres a vu le jour au XIIe siècle sur ce territoire, à l’hôpital, qui offrait un traitement non seulement aux pèlerins chrétiens de Terre Sainte, mais également à tous ceux qui en avaient besoin.

L'infirmerie occupait un bâtiment impressionnant avec des colonnes massives et des arcs côtelés. Jusqu'à deux mille personnes pourraient être ici en même temps - elles étaient traitées et nourries gratuitement, les Juifs recevaient de la nourriture casher. Les Hospitaliers ont également aidé les pauvres de la région en rétablissant l’église byzantine de Jean-Baptiste, détruite au 7ème siècle. Les immeubles d'appartements et les hôpitaux de l'Ordre occupaient tout le bloc.

Après la chute de Jérusalem en 1187, le nouveau souverain, le sultan Saladin, expulsa tous les chrétiens de la ville, y compris les hôpitaux (on dit que dix chevaliers ont été autorisés à rester un moment pour s'occuper de chrétiens malades). Mais ici, ils ont continué à guérir et au XIIIe siècle, ils ont ouvert une maison folle. Le nom Muristan (un mot persan déformé qui signifie un hôpital) a finalement été attribué à la place. Cependant, lors du tremblement de terre de 1457, le bâtiment de l'hôpital s'est effondré, ils ne l'ont pas reconstruit et la région s'est progressivement dégradée. (Les immenses halls de l'ancien hôpital ont été mis au jour et présentés au public en 2013.)

La vie a recommencé à bouillir dans la seconde moitié du XIXe siècle, lorsque le sultan Abdul-Aziz a présenté la partie orientale du Muristan au prince héritier prussien Friedrich Wilhelm et la partie occidentale, afin d'assurer une représentation égale des religions au patriarcat grec orthodoxe de Jérusalem. Les Allemands ont construit la magnifique église du Sauveur (son clocher se dresse à l'extrémité nord de la rue Muristan) et les Grecs ont pris soin de l'église et du monastère Saint-Jean-Baptiste. En 1903, le marché grec "Avtimos" a été ouvert ici - comme on le croit, à l'initiative de l'archimandrite Avtimos.

Maintenant, Muristan est un endroit bruyant et amusant. Le marché vend du cuir et des bijoux, des souvenirs, des vêtements et des tapis de couleurs vives. La petite place du marché sent le café - vous pouvez y prendre une collation en plein air. On parle souvent russe, dans certains magasins, des panneaux en russe. La fontaine du début du XXe siècle située au centre de la place, décorée de rares images sculpturales de visages humains pour Jérusalem, est régulièrement utilisée comme décoration pour des festivals de musique.

Hospitaliers et église de l'expiation

Au temps des croisés, ce bâtiment abritait le bâtiment de l'ordre de Saint John - Hospitaliers.

Actuellement, l'église allemande du Christ Rédempteur se tient ici. Il a été construit en 1898 sur la fondation de l'église du temps des croisés.

Boutique de souvenirs au Muristan. À l'arrière-plan se trouve le dôme d'argent de l'église Saint-Pierre. Jean Baptiste

Église de st. Jean Baptiste

De la fontaine, le dôme galvanisé d'une église basse est clairement visible. L'entrée se fait par la rue HaNocrim. Devant nous se trouve une entrée avec une inscription en grec et une icône représentant Jean-Baptiste.

Derrière la porte, la façade de l'église Saint-Jean-Baptiste domine la cour dont la construction date du VIIIe siècle. C'est l'une des plus anciennes églises de Jérusalem. Sa partie occidentale repose sur la fondation de l'église byzantine du Ve siècle.

Informations utiles

Muristan
pers بیمارستان
traduire "Bimaristan"
acc. "Hôpital"
Hospitaliers ou Ioannits
Souverain militaire acceptation impaire de l'ordre de Saint-Jean, Jérusalem, Rhodes et Malte
Ordre de Saint Jean
Chevaliers de Malte ou Chevaliers de Malte
fr. Ordre des hospitaliers
malt. Ordni ta ’San Ġwann

Place Muristan à Jérusalem

Cette place historique est située dans le quartier chrétien de Jérusalem et constitue sa partie la plus ancienne. Selon la légende, le Muristan serait apparu sur la carte de la Jérusalem moderne au Ve siècle. n e., avec la plus haute permission du calife Garun al-Rashid lui-même. Pendant des siècles, c’est ici que les pèlerins des pays de langue latine ont passé la nuit. Maintenant, il y a plusieurs attractions sur la place, parmi lesquelles il y a probablement quelque chose qui va éveiller votre intérêt pour Muristan.

Tout d'abord, sur le muristan, l'arc attire l'attention, en passant par lequel vous pouvez accéder au marché chrétien de la vieille Jérusalem. Sur l'arc, il est écrit "le frisson d'Aftimos" (c'est-à-dire le "marché d'Aftimos"). Au milieu de la place du marché central se trouve une fontaine remarquable, à côté de laquelle vous pouvez voir les ruines historiques de l'hôpital de Muristan.

Si vous vous tenez à la fontaine, vous pourrez facilement voir le dôme en métal bas. C'est l'église Saint-Jean-Baptiste, accessible depuis la rue Ha-Nozrim. À l'entrée, une icône avec le visage de saint John et inscrit l'inscription grecque "Prodromus" (qui se traduit par "Forerunner"). En passant par la porte, vous verrez dans la cour un monastère et la façade d'une église construite au 8ème siècle. n e. En fait, le bâtiment d'origine de ce site a été construit au Ve siècle, dans le style byzantin par les croisés et consacré en l'honneur de la Vierge Marie. Aujourd'hui, la partie occidentale de l'église St. John's repose sur sa fondation.

Cette église orthodoxe grecque, construite sous l'impératrice Evdokia, est l'un des temples les plus anciens de la ville. Naturellement, il a été détruit, mais restauré au 11ème siècle. et même augmenté la construction. Par la suite, le temple a acquis une paire de clochers, qui sont devenus le dernier ajout fondamental à sa construction.

Selon une légende, l'église se trouve à l'emplacement de la maison de l'abbé Jean-Baptiste, Zacharie. C'est vrai, au 10ème siècle. il a été décidé que le saint était toujours né à Ein Kerem, donc l'histoire n'a pas été confirmée.

Au 11ème siècle dans ce temple, les chevaliers qui ont souffert pendant le siège de Jérusalem ont retrouvé leurs forces. Ces mêmes chevaliers, guérissant leurs blessures, sont devenus les fondateurs de l'Ordre Chrétien des Moines, Hospitaliers (du nom de l'hôpital de Jean Baptiste). La tâche principale prescrite dans la charte de l'ordre était la protection de ceux qui arrivaient en pèlerinage en Terre Sainte.

Aujourd'hui, la principale relique de l'église Saint-Jean-Baptiste est l'icône du saint avec une particule de ses reliques (tête) visible au deuxième étage du bâtiment.

Une autre relique liée aux hôpitaux de la région de Muristan est l'église de l'Expiation (le Christ Rédempteur, pour être plus précis). À l'époque des croisades, le siège de l'ordre était situé à l'emplacement actuel de cette église allemande. Le bâtiment actuel de l'église luthérienne de Redimer a été construit en 1898.

La communauté allemande de Jérusalem commença à se développer au milieu du XIXe siècle et, en 1871, l'église allemande occupa la chapelle historique des Croisés (aujourd'hui chapelle Saint-Jean). Mais ceci, bien sûr, n’était pas suffisant pour une communauté à part entière, et en 1983 sur le site du 11ème siècle. l'église de Santa Maria la Latina a été érigée, la construction d'un nouveau temple a commencé. La construction a été financée par l'allemand Kaiser Wilhelm II, qui était personnellement présent à la cérémonie de consécration.

Si vous n'êtes pas trop paresseux pour gravir le clocher de l'église Redimer sur 178 marches, vous pouvez voir dans la paume de votre main non seulement les quartiers chrétien, mais aussi les quartiers juif, musulman et arménien de Jérusalem, ainsi que le mont du Temple.

Le mur nord de l'église du Christ Rédempteur va tout droit au chemin de croix. Ici, vous pouvez voir une entrée fermée en permanence avec des images de symboles zodiacaux, qui a été préservée depuis le premier bâtiment historique. À l'intérieur comme à l'extérieur de l'église, vous pouvez voir des mosaïques modernes qui ont été ajoutées dans les années 1970. lors d'une restauration à grande échelle. De plus, il y a un orgue à part entière à l'intérieur de l'église et des concerts d'orgue y sont parfois organisés.

Pin
Send
Share
Send