Voyage

Maison Hundertwasser à Vienne

Pin
Send
Share
Send


Le célèbre artiste autrichien Friedrich Hunderwasser peut être traité différemment. Certains le considèrent comme un génie, d'autres le considèrent comme un fou. La célèbre maison dans le centre de Vienne montre pleinement toutes ses idées artistiques et philosophiques.

Cet immeuble résidentiel le plus insolite de Vienne est situé dans le quartier de Landstrabe. La maison Hundertwasser est située à l'intersection de la Kegelgasse et de la Löwengasse. Cela n'a aucun sens de donner une adresse exacte, car cette structure ne peut pas être confondue avec une autre, et il est également impossible de ne pas la remarquer.

Si vous arrivez à Vienne pour une visite guidée organisée, ils vous le montreront certainement et feront venir tout le groupe en bus. Les organisateurs de voyages adorent cette attraction, tout d’abord parce que vous pouvez regarder gratuitement la maison de Hundertwasser.

La vie et l'œuvre de Friedensreich Hundertwasser

Avant de décrire la maison Hundertwasser elle-même, il convient de parler de l'artiste autrichien le plus célèbre. Pour la plupart des touristes qui ne le connaissent pas, la maison semble être une curiosité, comme si elle avait été spécialement construite ici pour attirer les touristes. Bien sûr, ce n'est pas le cas.

Le nom et le prénom Friedensreich Hundertwasser ne sont pas réels, l'artiste s'appelait en fait Frederick Stovasser. Il est né à Vienne en 1928. Son père était allemand, il est décédé immédiatement après la naissance de son fils.

Sa mère l'a élevé seul et, à la veille de l'adhésion de l'Autriche au Troisième Reich, l'a baptisé dans le catholicisme, ce qui a sauvé le garçon. Il a pu survivre à la guerre, mais sa mère et tous ses proches maternels ont été tués dans des camps de concentration nazis.

Frédéric lui-même a caché son origine et a même servi pendant quelque temps dans l'organisation de la jeunesse nazie Hitler Yugent. C'est cette période terrible de l'histoire de l'Autriche qui a façonné la vision du monde de Hundertwasser. Il a avant tout aimé et combattu pour la paix et la réunion de l'homme avec la nature.

L'artiste a formé le tout nouveau nom Friedensreich Hundertwasser à partir de plusieurs mots pouvant être littéralement traduits en russe par: «Pays paisible aux centaines d'eaux». En peinture, Hundertwasser a essayé d'utiliser des courbes et une variété de couleurs. Le style artistique de l’artiste est très similaire à celui d’Egon Schiele et de Gustav Klimt (leurs œuvres sont également visibles à Vienne, au palais du Belvédère), qui ont été des modèles pour lui dans son enfance.

Surtout, Hundertwasser est devenu célèbre sur la base de l'architecture, même s'il n'était pas lui-même un architecte et ne comprenait pas la construction de bâtiments. La maison de Hundertwasser à Vienne a été conçue par lui en collaboration avec le véritable architecte Joseph Kravin, avec qui il s’est rapidement disputé et a demandé aux autorités de Vienne de la remplacer par un autre. Le deuxième co-auteur de la maison était Peter Pelican.

Hundertwasser détestait les angles droits et les lignes droites. À ce sujet, plusieurs de ses déclarations sont connues, certaines très agressives:

  • "La nature n'a pas d'angle droit"
  • "La place ressemble à une colonne de soldats en marche"
  • "Les lignes droites sont l’outil du diable"

Il a créé tous ses bâtiments dans cette veine. Un minimum de lignes droites et un maximum de formes courbes, l'absence d'angle droit et une variété de couleurs. Hundertwasser croyait sincèrement que les couleurs fanées des villes modernes et leurs formes géométriques directes rendent les gens malheureux.

Hundertwasser a activement utilisé des mosaïques colorées dans tous ses projets architecturaux. La mosaïque a été faite de céramique brisée et est conçue pour décorer la maison avec une variété de couleurs. Une autre astuce hundertwasser a été les dômes qu’il a créés sur les toits. Il y a un dôme sur le toit d'une maison à Vienne, mais il est assez difficile de le remarquer d'en bas.

Le désir de la nature se manifeste dans la maison Hundertwasser dans une abondance de verdure. Les arbres et les arbustes poussent sur les terrasses de la maison et le toit est une grande pelouse avec de l'herbe et des buissons. C'est ainsi que l'artiste a imaginé la maison dans laquelle les gens devraient vivre. Et ils y vivent vraiment. C’est un véritable immeuble résidentiel de 52 appartements.

Les touristes ne sont pas autorisés à entrer à l'intérieur, car il s'agit toujours d'une propriété privée, mais vous pouvez regarder à quoi ressemble la maison à l'intérieur. À cette fin, un centre commercial spécial a été organisé de l'autre côté de la rue dans un bâtiment voisin. Il s’appelle Hundertwasser Village (village Hunderwasser) et a été construit spécialement pour les touristes en 1991.

À l'intérieur, il répète la maison Hundertwasser, les mêmes sols inégaux, l'abondance de courbes et l'absence d'angles droits. Dans le centre, vous trouverez un café, un bar et plusieurs boutiques vendant des souvenirs.

Le seul inconvénient majeur de ce centre commercial est sa très petite taille. Souvent, il n’est pas encombré ici. Gratuit uniquement dans les magasins vendant des reproductions de tableaux, ils ne sont pas très intéressants pour la plupart des visiteurs. Un bar, par exemple, est beaucoup plus populaire, il n’ya pas de metas gratuites au comptoir.

Le village de Hundertwasser dispose de toilettes qui surprendront de nombreux visiteurs. Peut-être n'y a-t-il pas d'autres toilettes pour l'art contemporain dans le monde. Au fait, cela s’appelle «toilette d’art moderne».

Cette maison a rendu Hundertwasser célèbre dans le monde entier, mais il n'était pas sa maison de rêve. Pour ce projet, l'artiste n'a pas pris l'argent, mais a simplement déclaré qu'il était heureux que quelque chose de laid ne soit pas construit sur ce site.

À la fin de sa vie, l'artiste a acquis la citoyenneté néo-zélandaise et a déjà vécu et travaillé dans ce pays. C'est en Nouvelle-Zélande qu'il a construit la maison de ses rêves et est décédé ici en 2000.

Comment s'y rendre

Si vous venez seul dans la capitale autrichienne, vous pouvez vous y rendre de différentes manières. Vous pouvez vous rendre à la station de métro Schwedenplatz Vienna, puis prendre quatre arrêts du tram numéro 1. Vous avez besoin d'un arrêt Hetzgasse. Le plus important est de ne pas confondre la direction du mouvement et de prendre le tram dans la bonne direction.

Chaque tram est écrit devant, à quel arrêt il va. Vous avez besoin du tram n ° 1 avec l'inscription «Prater Hauptallee», car la station d'extrémité de cet itinéraire dans la direction souhaitée est précisément le parc Prater. Une fois à l'arrêt Hetzgasse, vous devrez marcher environ 50 mètres le long du tram.

La deuxième méthode est plus difficile, mais ne nécessite pas de payer le tram. Vous devez vous rendre au métro Rochusgasse (Rochusgasse), puis marcher 10 minutes. Du métro, vous devez longer la rue Rasumofskygrasse jusqu'à l'intersection avec la Löwengasse et tourner à gauche à cette intersection.

La partie la plus difficile de cette méthode consiste à retrouver la Razumovskigrasse après la sortie du métro. Si vous avez des problèmes avec cela, vous pouvez demander à quelqu'un. Ensuite, vous ne vous perdez plus, la rue est rectiligne et vous devez vous rendre au croisement avec la grande Marxergrasse, la traverser et prendre la Löwengasse dont nous avons besoin.

Suivez les panneaux et vous ne serez certainement pas perdu. Néanmoins, nous vous recommandons de prendre le tram, c’est plus facile et plus fiable.

Le chemin de l'architecture

Le travail acharné permet d’atteindre le succès et le professionnalisme, mais une personne talentueuse doit naître. Friedensreich Hundertwasser est né un génie.

À la naissance, le célèbre Autrichien s'appelait Friedrich Stovasser. Cette combinaison lui semblait ennuyeuse - dans sa jeunesse, un jeune homme excentrique a inventé un pseudonyme. Dans le nom de famille, il traduisit la racine "cent", en accord avec le chiffre slave, il se trouva "Hundert". Il donna plus de sens au nom de Frédéric: le mot "Friedensreich" signifiait "riche en paix".

Petit Friedrich a étudié à l'école Montessori et était encore alors un enfant inhabituel. Ayant mûri, le jeune homme entra à l'Académie des Beaux-Arts, mais n'y étudia pas longtemps. Incapable de supporter des conférences ennuyeuses et assis sur des manuels scolaires, il est parti en voyage, a longtemps voyagé en Italie, est de nouveau entré à l'Académie - maintenant à Paris, et a de nouveau arrêté ses études. Il a étudié le travail des impressionnistes, était féru de la théorie du transautomatisme et des travaux de l'avant-garde russe. Plus tard, le maître créa son propre style graphique et fonda l'académie de création - Pintoarium.

La maison parfaite Hundertwasser

Hundertwasser a décrit le concept architectural de la maison idéale dans plusieurs de ses Manifestes. Selon l’architecte, il est difficile pour les gens de vivre dans des box traditionnels, c’est dangereux de regarder constamment de tels bâtiments. Hundertwasser a créé des designs pour des maisons colorées avec différents niveaux de toits et fenêtres, des dômes amusants et des arches fantaisistes, de l'herbe sur les toits et des arbres poussant dans les niches des appartements résidentiels.

Hundertwasserhaus

Le plus clair illustre la théorie de Hundertwasser, la maison de son nom - Hundertwasserhaus (Hundertwasserhaus), construite en 1986. Il n'y a pas de lignes droites à l'intérieur ou sur la façade du bâtiment. C'est une vue complètement charmante et inhabituelle - une merveilleuse "attraction".

La maison est multicolore - sa façade est soulignée par des rectangles irréguliers, les fenêtres sont entourées de cadres lumineux. Le bâtiment présente des éléments architecturaux inhabituels: balcons en demi-cercle en fer forgé et supports en dentelle pour lanternes, mosaïques entremêlées et reliefs inattendus, ouvertures cintrées colorées et balustrades à colonnes vitrées sont disséminées sur la façade.

La maison est "proche" de la nature - elle-même est venue rendre visite aux locataires. Les fleurs poussent sur les balcons, les lierre couvrent les pentes accidentées des toits, les plantes sont plantées à l'intérieur de la maison, les arbres poussent par les fenêtres. À l'intérieur du bâtiment, vous trouverez des planchers à plusieurs niveaux, des angles arrondis et des escaliers inégaux.

Deux cents locataires habitent dans cinquante appartements. Des foules de touristes assiègent la maison, mais ne laissent pas les visiteurs pénétrer à l'intérieur. Une annonce est accrochée ci-dessous, demandant: ne dérangez pas les propriétaires. Néanmoins, de nombreux habitants quittent la maison, incapables de résister à l’attention constante du public. Les nouvelles personnes prennent immédiatement leur place.

Dans la cour, il y a une fontaine - une fantaisie, à faire correspondre le bâtiment, entourée par un pavé de pierre multi-taille posée dans les vagues. Il y a un jardin d'hiver et un café, une aire de jeux, un parking et même un cabinet médical.

Village Hundertwasser

De nombreux objets connectés à Vienne avec le nom de l'architecte. Le village de Hundertwasser (village de Hundertwasser) est un centre de commerce et d'exposition, une ville de souvenirs, un musée des œuvres de création du maître. Le complexe est en face de la Hundertwasserhaus. Tout devrait être vu ici, même les toilettes ne peuvent être ignorées!

Le village a été construit en 1990-91. Les intérieurs du bâtiment sont conçus dans le style corporatif de Hundertwasser: asymétrie complète, fenêtres panachées, escaliers irréguliers, clôtures en «boue» des marches, multitude de plantes sur tous les plans. Autour - frénésie de couleurs, tons entraînants, mosaïques préférées en céramique brisée.

En bas se trouvent des magasins pour touristes - ils vendent des choses avec les symboles "Hundertwasser". Au deuxième étage de l'exposition "village" se trouve une galerie d'art. Les œuvres du maître lui-même y sont présentées. Les toilettes du bâtiment sont peintes et décorées de mosaïques dans le style "corporatif" du maître. C'est une pièce unique, originale, élégante et espiègle - vous ne verrez nulle part ailleurs une telle toilette.

Non loin de la maison Hundertwasser, une maison de style architecte de la Kunsthaus Gallery (Untere Weißgerberstraße 13) a été construite dans un style similaire.

Autres objets architecturaux de Hundertwasser

Le maître avait ses propres idées sur la beauté. Il s'est engagé à concevoir de tels objets que tous les architectes n'entreprendraient pas. Il a géré des bâtiments résidentiels, sociaux et civils.

Le thème "toilettes" n'a pas effrayé l'architecte. Les toilettes publiques, reconstruites par Friedensreich à la fin des années 90 pour la ville de Kawakawa en Nouvelle-Zélande, se révélèrent tout aussi merveilleuses et malfaisantes que le reste de ses créations.

Tout le monde connaît l'incinérateur de Vienne - un projet unique développé par Hundertwasser à des conditions particulières à la demande des autorités de Vienne. L'architecte a créé deux autres usines de traitement des déchets au Japon, à Osaka.

Parfaitement mélangé au paysage verdoyant de la cave appelée Don Quichotte dans la Napa Valley américaine. Le thème de l'alcool, la «tour de la bière», construit en 1999-2010, se poursuit. en Bavière.

La station thermale de Bad Blumau a été la première installation dans laquelle Hundertwasser a implémenté le modèle Rolling Mountains.

Le maître a travaillé dur pour les institutions médicales. Il a créé le complexe familial Ronald McDonald House à l'hôpital universitaire d'Essen. Les parents d'enfants gravement malades traités dans la clinique y vivaient. La ville de conte de fées a rendu la joie aux parents, soulevé l'esprit des petits patients de l'hôpital.

Même le site religieux a été conçu par Hundertwasser. Eglise Sainte-Barbara de Styrian Bernbach, il reconstruit à la fin des années quatre-vingt. Le temple n'était pas primitif, mais lumineux, joyeux, proche de la nature et de l'homme.

La principale réalisation du maître est considérée comme ses complexes résidentiels. Son dernier projet, la citadelle verte de Magdebourg, est une ville étonnante réunie dans un seul bâtiment. C'est un objet autonome dans lequel il y a tout pour une vie heureuse.

Forest Spiral est un complexe de Darmstadt, construit sous la forme d’une spirale que Hundertwasser adore. Ce bâtiment est fondamentalement dépourvu de formes rectangulaires.

Meadow House à Bad Soden, Allemagne - un immeuble résidentiel doté de vingt-deux terrasses vertes.

La tour de pluie, complexe multifonctionnel de Plochingen, se présente sous la même forme étagée, dans la splendeur des couleurs.

Le grand maître à l'âme d'enfant a laissé un héritage dans plusieurs pays. Hundertwasser travaillait pour les gens, il voulait qu'ils se sentent heureux. Beaucoup admirent sincèrement son travail, quelqu'un appelle leur auteur "le génie kitsch" - mais personne ne reste indifférent au travail de Friedensreich Hundertwasser.

L'architecte Friedrich Hundertwasser

Les gens appartiennent à ce célèbre artiste et architecte autrichien de différentes manières. Certains le considèrent comme un brillant maître, d'autres un excentrique. La maison étrange à Vienne (Hundertwasser House) est une illustration vivante de ses idées philosophiques et artistiques. Friedrich Hundertwasser est né en 1928 en Autriche. C’est l’un des représentants les plus curieux et les plus controversés de la culture artistique autrichienne de la seconde moitié du XXe siècle.

Qui était Hundertwasser?

En fait, répondre à cette question n’est pas facile du tout. C'était un designer talentueux et un grand rêveur, un architecte célèbre et une personne plutôt excentrique. Cela se manifeste même sous son nom, ou plutôt sous un pseudonyme, Friedensreich Hundertwasser, qui peut littéralement être traduit de l’allemand par «cent eaux» (Hundertwasser) et «monde libre» (Friedensreich). En réalité, son nom était Friedrich Stowasser.

L'essence de la théorie de Hundertwasser

L'architecte était persuadé que les maisons construites selon le même type de projets avaient un impact négatif sur l'état psychologique des personnes. Chaque personne devait donc changer de maison en fonction de sa propre perception du monde. Et cela vaut non seulement pour les intérieurs, mais aussi pour les façades des bâtiments.

Mais Hundertwasser n'est pas le pionnier d'une telle interprétation de l'architecture. Au début du 20ème siècle, le grand Antonio Gaudi, qui professait des principes très proches, créa ses chefs-d'œuvre à Barcelone. Hundertwasser a continué ce que Gaudi a commencé et a prêché. Il est difficile de dire à quel point ces idées sont viables. Tout ce que Hundertwasser a fait était individuellement, cependant, les foules de touristes que l’on peut toujours voir dans les maisons créées par l’imagination de cet homme parlent beaucoup.

Dans presque tous les projets, Hundertwasser a trouvé une place pour les arbres et de nombreux espaces verts. Ainsi, il a compensé les dommages que l'homme a causés à la nature.

Friedenreich Hundertwasser est décédé d'une crise cardiaque au cours d'une croisière sur un énorme paquebot. C'est arrivé en 2000. Un architecte a été enterré dans le jardin des Happy Dead (Nouvelle-Zélande).

Maison étrange à Vienne - Maison Hundertwasser

Ce bâtiment original est une sorte de symbole de Vienne et d'innovation à tous égards. Dans la capitale autrichienne, il est apparu en 1986 dans le quartier, où il y avait beaucoup de maisons municipales très similaires qui ressemblaient à des immeubles d'habitation en Russie au début du XXe siècle, où des appartements étaient loués.

Et soudain, une tache inhabituellement brillante apparaît devant vous, qui n’a pas une seule ligne droite, avec des colonnes multicolores de décoration et de forme complètement différentes, entrelacées de lierre, avec d’étranges balcons de style Art nouveau, avec des arbres qui poussent non seulement sur le toit, mais aussi sur les loggias. Il semble qu'ils poussent même des fenêtres.

Maison Hundertwasser - Municipal. Selon l'idée de l'auteur, il devait devenir un modèle d'originalité et d'originalité, de qualité de vie élevée dans les bâtiments urbains et d'originalité. Dès la fin de la construction, un bâtiment inhabituel est devenu l’une des attractions les plus visitées de la capitale autrichienne. Le maître lui-même croyait que son projet combinait le grand et le petit, ordonné et erratique, le style traditionnel viennois et tout ce qui est incommensurablement éloigné de celui-ci.

Comment la maison a-t-elle été construite?

La maison a commencé à être construite en 1983. Hundertwasser n'a pas complètement abordé les problèmes courants de la construction, il n'a créé que le projet lui-même. L'architecte Joseph Kravina a pris en charge la gestion des travaux de construction. Mais très vite, les partenaires ne trouvèrent pas de langue commune et Kravina fut renvoyée. Malgré cela, en 2010, la Cour suprême autrichienne a examiné le procès de Kravina concernant sa reconnaissance en tant qu’auteur d’une structure architecturale inhabituelle et l’a acceptée. Depuis lors, le bâtiment s'appelle officiellement la maison Hundertwasser - Kravina.

Donnant son consentement à la construction de sa maison, Hundertwasser a fixé un certain nombre de conditions obligatoires. Parmi ceux-ci, il y a la capacité des résidents de changer la texture des murs et leur couleur à la longueur de leurs mains étendues depuis la fenêtre, à leur discrétion. Hundertwasser a refusé la rémunération du travail, invoquant sa décision par le fait qu'il avait uniquement empêché l'apparition d'un autre bâtiment moche sur ce site.

De l'architecture

L'aspect architectural du bâtiment témoigne aujourd'hui de la possibilité d'intégrer le style moderne à la réalité de la capitale autrichienne. Lorsque vous approchez d'une structure inhabituelle, de nombreuses fenêtres situées sur la façade sont, à première vue, complètement aléatoires. L'architecte a ainsi souligné son propre concept, selon lequel la maison ne consiste pas en murs, mais en espaces de fenêtres.

Dans un bâtiment inhabituel, Hundertwasser a utilisé huit types de fenêtres. Leur cadre lumineux, associé à l'originalité de chaque propriétaire de l'appartement, souligne qu'il est différent des voisins habitués à vivre «à la normale».

La maison Hundertwasser (Autriche) est très colorée et lumineuse - la façade de chaque appartement est peinte dans sa propre couleur. La conception utilisait des tons de rouge, de bleu, de jaune riche et de blanc éblouissant très saturés. Seules les zones publiques étaient soulignées d'une couleur gris neutre.

Sur la façade, il y a un petit morceau de stuc rustique classique, utilisé dans la construction aux XVII-XIX siècles, et de petites tuiles de style oriental. Une autre caractéristique de cette maison viennoise est une épaisse couche de terre sur toutes ses surfaces planes. Diverses plantes et arbres y sont plantés. Le maître a estimé que les arbres sont des résidents à part entière de la maison. À son avis, ils devraient retourner dans les villes modernes afin de purifier l'air.

Adhérant aux principes de l'écologie, Hundertwasser n'utilisait que des matériaux naturels dans la construction - bois et brique, et des applications intérieures - en mosaïque à partir de carreaux de céramique fine. Les travailleurs de la construction ont laissé des empreintes colorées de leurs mains sur les murs de la maison d'origine, conformément à la décision de l'auteur du projet.

La maison Hundertwasser possède sa propre fontaine, installée au centre de la cour. De loin, cela semble classique. En vous approchant, vous verrez le pavé, la décoration multicolore du bol de la fontaine, sa forme et sa finition originales. Ici, une sculpture sculpturale d'un lion a été établie, ce qui serait très approprié pour un bâtiment de style néoclassique. Le roi des bêtes est adjacent aux colonnes, qui sont faites dans les styles oriental et byzantin.

Maison appartement

Lorsque la maison à Vienne de l'architecte autrichien Friedrich Hundertwasser a été louée, ceux qui voulaient s'y installer étaient sans fin, malgré un loyer plus élevé que dans les bâtiments voisins. Cependant, de nombreux habitants ont rapidement quitté la maison, déçus par les sols et les murs inégaux, qui en théorie auraient dû être liés à la nature.

Les couronnes disent que dans cette maison les sols ne sont pas simplement inégaux, ils ont des bosses. En fin de compte, peu de gens veulent trébucher la nuit sur une bosse dans leur salon ou leur chambre. Il est impossible d'entrer dans les appartements si vous ne connaissez pas personnellement les locataires. La Maison Hundertwasser (Vienne) provoque différentes sensations. Mais il faut reconnaître que, malgré son originalité, il respecte pleinement toutes les exigences strictes en matière de sécurité de la vie.

Maison Hundertwasser: comment s'y rendre?

Si vous arrivez seul à Vienne (pas en tant que groupe d’excursions), il est plus pratique de se rendre à une attraction prisée du centre-ville, depuis la Stefanplatz. Ici, vous devez prendre le tram numéro 1 qui se dirige vers Prater-Hauptallee (vous verrez ce panneau à côté du numéro). Vous devez descendre à l'arrêt Hetzgasse. En sortant du tram, avancez un peu en avant et vous verrez bientôt la célèbre maison. Vous pouvez utiliser la deuxième option - prenez le métro U3 jusqu'à la station Rochusgasse. Le trajet en voiture jusqu'à la maison Hundertwasser ne prend pas plus de quinze minutes.

Maison Hundertwasser

Attraction
Maison Hundertwasser
lui. Hundertwasserhaus
48 ° 12′27 ″ s w. 16 ° 23′38 ″ c. d.HGYOL
Pays
  • L'Autriche
EmplacementVienne
L'architecteFriedensreich Hundertwasser, Peter Pelikand et Joseph Kravina
Établi1983
Sitehundertwasser-haus.info / ...
Wikimedia Commons Media Files

Maison Hundertwasser (Allemand: Hundertwasserhaus) est un immeuble résidentiel situé à Vienne, en Autriche. Adresse: Kegelgasse 36-38, A-1030 Wien, au coin de la Löwengasse 41-43.

La maison compte 52 appartements, 4 bureaux, 16 terrasses privées et 3 communes ainsi qu’un total de 250 arbres et arbustes.

Projets similaires

Construit par l'artiste et architecte autrichien Friedensreich Hundertwasser en 1983-1986, en collaboration avec l'architecte Josef Kravina. Depuis 2010, le nom officiel de la maison Hundertwasser-Kravina est utilisé.

De l'architecture

Le bâtiment a un nombre "vallonné" d'étages, le toit est recouvert de sol avec des arbustes et de l'herbe. Dans certaines salles de niche, des arbres sont plantés. Dans la maison, Hundertwasser incarnait ses idéaux d'art et de beauté, tels que l'utilisation de toute une palette de couleurs, l'absence de lignes droites, une grande quantité de verdure et de polyvalence. La façade colorée est complétée par des fenêtres, des mosaïques et des ornements en tuiles vernissées de couleurs différentes en taille et en forme. L'artiste considérait cette œuvre comme l'un des sommets de son travail et lui dédia même un poème de louange. Hundertwasser, qui a donné son nom à la maison, n'a pas accepté les honoraires du projet après l'achèvement des travaux de construction, se déclarant heureux que quelque chose de laid ne soit pas construit sur ce site.

Projets similaires

Au contraire (Kegelgasse 37-39, A-1030 Wien) en 1990-1991, le soi-disant "village de Hundertwasser" (village allemand de Hundertwasser) a été réalisé - un centre de commerce et d'exposition. C'est un bâtiment avec une façade caractéristique et une petite ville à l'intérieur. Il y a un café-bar, des boutiques de souvenirs et des toilettes publiques élégantes.

En 1989-1991, environ 400 mètres au nord ont été construits selon le projet Hundertwasser, la House of Arts, de conception similaire à la Kunsthaus Gallery (en allemand: KunstHausWien). Adresse: Untere Weißgerberstraße 13, A-1030 Wien.

Après 1988, Hundertwasser a conçu la façade et la cheminée de l'installation de chauffage de Spittelau à Vienne, où les déchets ménagers triés sont brûlés. C’est un exemple réussi de combinaison harmonieuse de technologie moderne, d’écologie et d’art.

Vienne: Informations utiles

  • Informations sur la ville
  • Carte de Vienne
  • Où aller
    • Attractions (65)
    • Magasins et centres commerciaux (33)
    • Musées (29)
    • Gares routières (3)
    • Gares ferroviaires (5)
    • Théâtres (2)
    • Restaurants et Cafés (20)
    • Aéroports (1)
    • Temples, églises et mosquées (6)
    • Châteaux, palais (5)
    • Marchés (6)
    • Parcs d'attractions (1)
    • Parcs (5)
    • Galeries (1)
    • Zoos (1)
    • Clubs, salles de concert (2)
    • Cliniques (2)
    • Parcs nationaux (1)
    • Offices de tourisme (2)
    • Fontaines (1)
    • Établissement d'enseignement (1)
    • Bière (1)
  • Réserver un hôtel à Vienne
  • Rechercher et réserver des vols pas chers
  • Avis de touristes
  • Photos de Vienne
  • Conseils sur Vienne
  • Q & A
  • Excursions à Vienne

Métroà l'art. Wien mitte
TramN ° 1 à l'arrêt Hetzgasse

Aimeriez-vous vivre dans une maison extravagante "en pente", complètement dépourvue de lignes droites? Pensez-vous qu'un tel bâtiment n'existe pas? Il n'existait pas avant que, dans les années 80 du siècle dernier, un peintre et architecte autrichien choquant, sous le pseudonyme de Friedensreich Hundertwasser (de son vrai nom Friedrich Shtovasser), eut eu l'idée de créer une maison "respectueuse de l'environnement".

L'artiste a commencé à créer son chef-d'œuvre kitsch en 1979 sur ordre du gouvernement de Vienne. Hundertwasser s'est vu confier la tâche de concevoir un immeuble résidentiel offrant le maximum d'environnement respectueux de l'environnement. Aussitôt dit, aussitôt fait.

L'architecte Kravina a travaillé sur le projet avec Hundertwasser, qui préférait des matériaux biologiquement purs - des peintures et des colles naturelles, des briques, des carreaux et du bois. En raison du coût élevé des matériaux, le projet a été légèrement modifié par la mairie autrichienne.

L'idée principale que Hundertwasser voulait transmettre - l'unité avec la nature, le rejet des stéréotypes familiers, a néanmoins été réalisée. La maison a tourné comme l’a voulu l’artiste d’origine: multicolore, avec des fenêtres de différentes tailles (en fonction du besoin de lumière: il y a plus de fenêtres aux étages inférieurs que dans les étages supérieurs), avec des tours à oignons (pour que les résidents aient l’impression de venir de familles royales), avec des colonnes en céramique colorées, comme dans toute la maison (pour remplir une fonction décorative).

Mais le point culminant de l'éco-maison réside dans ses nombreux arbres et sa végétation. Grâce aux arbres qui poussent sur les petits balcons intégrés à la façade, il semble que les parties horizontales du bâtiment disparaissent sous le toit végétal.

L’apparition de ce bâtiment à Vienne a provoqué une réaction ambiguë: c’est à la fois une merveille du monde et un ghetto aristocratique. Les surnoms en conflit ont été attribués à l'artiste lui-même. Quoi qu'il en soit, il y en avait beaucoup qui voulaient acheter des appartements dans cette maison chère et hétéroclite.

Friedensreich Hundertwasser et ses fabuleuses demeures

La personnalité du peintre se révèle mieux dans ses projets. Friedensreich Hundertwasser était une personne originale et inhabituelle qui n'aimait pas la monotonie et l'ennui. L'artiste est entré plusieurs fois dans les universités et a chaque fois abandonné ses études. Il aimait porter des chaussettes différentes et était capable de laisser derrière lui de nombreux objets lumineux, comme par exemple le village de Hundertwasser.

Ce complexe est situé en face de la maison mentionnée ci-dessus et est un centre de commerce et d’exposition avec des magasins pour touristes, un musée des œuvres de création du maître. Le centre a été construit en 1990-1991. L'intérieur de tous les bâtiments du complexe, y compris les toilettes, est caractérisé par le style du peintre: asymétrie, escaliers "incurvés", nombreuses plantes, frénésie de couleurs et abondance de mosaïques brisées.

Parmi les autres bâtiments conçus par Hundertwasser, on compte des toilettes publiques dans la ville de Kawakawa (Nouvelle-Zélande), un incinérateur de déchets de Vienne, des usines de recyclage de déchets au Japon, la cave Don Quichotte en Amérique, la tour à bière de Bavière, le complexe thermal de Bad Blumau et l'église Sainte Barbara à Bernbach et le dernier projet - "La citadelle verte de Magdebourg."

Pin
Send
Share
Send